Comment Calculer le Bon Dosage du Béton ?

L’utilisation du béton est aujourd’hui indispensable pour la réalisation d’ouvrages résistants. Pour qu’il réponde à toutes les caractéristiques requises, son gâchage nécessite un dosage parfait. En effet, il existe autant de types de bétons que de dosages. On parle de béton armé et de béton non armé. Chacun d’eux est destiné à une fonction spécifique dans le domaine de la maçonnerie. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le calcul du dosage du béton selon le résultat que l’on recherche.

Quels sont les principaux composants du béton ?

Dans la préparation du béton, certains ingrédients doivent nécessairement figurer. Il s’agit du ciment, des granulats et de l’eau de gâchage.

  • Le ciment

Il est l’un des principaux composants du béton. Matière organique finement moulue, le ciment est un liant hydraulique. Il est constitué à base d’argile à 20 % et de calcaire à 80 %. Il existe différents types de ciments.

  • Les granulats

Il s’agit de grains minéraux naturels, artificiels ou recyclés connus sous plusieurs appellations. Ils sont de dimensions variables et sont aussi désignés en fonction de leurs tailles. On parle alors de fillers, de sablons, de sables, de graves, de gravillons, de ballasts et d’enrochements. Ils sont à l’origine de la résistance et de la durabilité du béton.

  • L’eau de gâchage

Elle sert à l’hydratation du ciment et confère sa fluidité au béton. Elle joue également le rôle de lubrifiant en ce qu’elle permet la cohésion des grains fins en les transformant en pâte. Elle doit toutefois être bien dosée pour ne saper la résistance du béton.

Quels sont les composants facultatifs pour du béton ?

Les composants facultatifs du béton sont les adjuvants. Ce sont des produits chimiques ajoutés au béton lors de sa préparation selon les besoins. Ils modifient la propriété et le comportement rhéologique du béton. Ils sont dosés en fonction des propriétés recherchées. Il existe plusieurs types d’adjuvants jouant différents rôles dans le béton.

  • Les plastifiants et réducteurs d’eau

Ils sont faits à base de sels d’acides organiques, de lignosulfonates, de mélamine sulfonate et de naphtalène sulfate. Ils augmentent la résistance mécanique du béton en réduisant la teneur en eau du coulis ou du mortier.

  • Les superplastifiants NF EN 934-2

Ils sont principalement constitués de mélamine ou de naphtalène. Ils concourent à un fort accroissement de l’ouvrabilité du mortier ou du coulis.

  • Les accélérateurs de prise et les accélérateurs de durcissement (NF EN 934-2)

Ils sont composés de potasse, de soude et d’ammoniaque. Ces adjuvants modifient la prise et le durcissement du mortier. Ils sont utilisés pour les bétonnages par temps froid.

  • Les retardateurs de prise (NF EN 934-2)

Constitués d’hydrates de carbone et de lignosulfonates, ils servent à retarder la diffusion du chaud en augmentant l’hydratation du ciment.

La règle principale du dosage de béton

Le dosage du béton change en fonction de l’usage auquel il est destiné. Ainsi, il y a des dosages de béton indiqués pour la fondation, pour le dallage et pour une résistance beaucoup plus importante. On parle dans ce dernier cas de béton armé. Ces différents types de bétons ne renferment pas les mêmes quantités en matière d’ingrédients. Le dosage des différents constituants est donc la règle principale intervenant dans la préparation du béton.

Comment faire le mélange manuellement avec un sac de ciment de 35 kg ?

Le béton peut être fait à la bétonnière ou à la main avec des outils appropriés. Pour y arriver, un savant dosage des différents constituants doit être réalisé. Ainsi, avec un sac de 35 kg, il est possible d’obtenir 100 litres de béton. Pour le préparer, il faut :

  • 15 litres d’eau de gâchage
  • 5 seaux de sable d’une capacité de 10 litres
  • 7 seaux de graviers d’une capacité de 10 litres
  • 1 sac de ciment de 35 kg.

Pour la réalisation manuelle du béton, il faut :

  • Mélanger le ciment et le sable fin à l’aide de pelles jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène
  • Verser le gravier et refaire le mélange avec les trois éléments
  • Faire un tas avec à l’intérieur, un creux pouvant accueillir les 15 litres d’eau nécessaire à la constitution du béton
  • Verser enfin progressivement l’eau au creux du tas et procéder au mélange à l’aide des pelles

Il importe de savoir que ce type de mortier est qualifié de béton armé et est indiqué pour la réalisation des poteaux, du dallage, etc.

Faire 3 m³ de béton avec une bétonnière

Pour un professionnel, préparer un mortier de 3 m³ à la bétonnière est très simple. Le principal facteur auquel il doit veiller est le dosage. En effet, pour faire 3 m³ de béton, il faut :

  • 30 paquets de ciment de 35 kg
  • 3 600 kg de granulats
  • 1 900 kg de sable
  • 525 l d’eau propre

Les trois premiers éléments peuvent être versés dans la toupie de la bétonnière pour un parfait mélange. Quant à l’eau, elle est ajoutée progressivement jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

La préparation des mélanges

La préparation du béton grâce à une bétonnière nécessite un certain savoir-faire. En effet, pour réaliser un mélange homogène, il faut :

  • Remplir la toupie de la bétonnière à hauteur de 80 % de sa capacité
  • Respecter les proportions quant au dosage des différents constituants du béton
  • Supprimer les bulles d’air pour améliorer le compactage des agrégats à l’aide d’une aiguille vibrante

En suivant minutieusement chacune de ces étapes, l’on obtient un béton de bonne qualité, parfait pour des constructions durables.

Nous serons heureux de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Cueunion